Pourquoi il faut inciter les travailleurs à suivre le système des trois piliers en Suisse?

Pourquoi il faut inciter les travailleurs à suivre le système des trois piliers en Suisse?

La Suisse, ce pays de montagnes majestueuses et de lacs étincelants, étonne par son dynamisme et par la rigueur de son organisation sociale. Parmi ses nombreux dispositifs, le système des trois piliers se distingue comme une pyramide de prévoyance qui assure aux citoyens suisses.

Le pilier fondateur : l’assurance vieillesse et survivants (avs)

La confédération suisse a mis en œuvre un système de sécurité sociale qui repose avant tout sur le premier pilier. Cette première base de la prévoyance est universelle et obligatoire, gérée par l’Office fédéral des assurances sociales. Elle vise à couvrir les besoins vitaux des personnes à l’âge de la retraite.

Ce pilier est financé par les contributions des collaborateurs et des employeurs, ainsi que par des subventions de l’État. C’est un système de répartition : les cotisations des actifs financent directement les rentes des retraités. La solidité de ce pilier repose sur l’équilibre entre les personnes en âge de travailler et les bénéficiaires.

Vous obtiendrez plus d’informations sur le système en suivant ce lien : https://www.ladenise.com/site/troisieme-pilier-guide-sur-le-systeme-des-trois-piliers-en-suisse/.

Prévoyance professionnelle : le deuxième pilier

La prévoyance professionnelle, souvent appelée le deuxième pilier, est la partie complémentaire de la prévoyance en Suisse. Elle est également obligatoire pour tous les travailleurs qui touchent un salaire annuel au-delà d’un certain seuil. Les caisses de pension, qui gèrent ce deuxième niveau, permettent aux individus d’accumuler un capital pour leur retraite.

Les taux de conversion appliqués pour transformer ce capital accumulé en rente de vieillesse sont au cœur des débats actuels. En effet, ils déterminent le montant de la rente que recevra un individu à l’âge de départ à la retraite. Avec l’allongement de la durée de vie, les caisses de pension doivent gérer avec prudence les fonds accumulés.

Prévoyance privée : le troisième pilier

Le troisième pilier, ou la prévoyance privée, constitue l’étage le plus personnalisable de la pyramide de prévoyance suisse. Non obligatoire, ce pilier permet aux individus d’épargner selon leurs moyens et leurs objectifs. Avec des options de prévoyance liée (3a) et libre (3b).

La prévoyance privée joue un rôle crucial dans le maintien du niveau de vie une fois à la retraite, surtout pour ceux qui aspirent à un train de vie élevé. En complément des deux premiers piliers, ce troisième niveau permet d’atteindre une couverture financière optimale et de préparer sereinement l’avenir. La flexibilité et les avantages fiscaux sont des atouts majeurs de ce pilier.

Les commentaires sont fermés.
© 2022. Tous droits réservés.